To home page

Ombres

Najati Al-Bukhari

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15

Le chanteur

Un autre petit, un de mes amis, avait l'habitude de chanter quand il était dans le ventre de sa mère. Au commencement de son cinquième mois au sein de sa mère, il étonnait ses parents en chantante tout soudaine une chanson très ancienne et populaire qui était considérée comme une partie du patrimoine folklorique de la communauté. Cet événement extraordinaire et spectaculaire avait lieu à minuit quand tous les résidents de la maison s'endormaient. En entendant la chanson venant de son ventre et ne pas de quelque part ailleurs, la mère, l'épouse aînée de son mari, ne croyait pas ce qu'elle venait d'entendre. Pour le moment elle ne savait pas quoi dire ou quoi faire. "Comment est-il possible qu'un enfant pas encore né peut chanter une chanson populaire?" Elle se demandait. Son mari dormait dans un autre lit, il s'est réveillé à cause du chant de son enfant.

Les autres membres de la famille, les autres quatre épouses, les deux brunes, une blonde et une noire, et les enfants, se rassemblaient devant la porte fermée de la chambre à coucher de la femme aînée. Ils écoutaient attentivement, mais ils n'avaient pas pu identifier la source de cette chanson qu'ils entendaient pour la première fois dans la maison. Une chose était claire pour eux. Le chant n'était que celui d'un enfant. Bien entendu, personne n'avait réalisé que la voix venait du ventre de la femme enceinte.

Le père à l'intérieur de la chambre, s'assit au bord de son lit, la bouche bée, et il ne faisait que regarder le ventre de sa femme. De temps à l'autre, il regardait sa femme pour avoir n'importe quelle explication de cet événement miraculeux et de ce phénomène mystérieux. Puis il fixait ses regards vers les yeux de sa femme enceinte en attendant qu'elle aille lui raconter l'histoire du chant venant de son ventre.

Pourtant, la perplexité s'installait dans la chambre. L'enfant, pas encore né, continuait à chanter dans la chambre, et tout le monde s'intéressait de plus en plus à l'écouter et restait devant la porte jusqu'à la fin de la chanson.

-C'est très étrange. Comment un enfant, pas encore né, peut chanter dans le ventre de sa mère. C'est un miracle, n'est-ce pas? S'adressa, la mère les paroles à son mari en se regardant son ventre.

-Tu as raison, je n'avais jamais entendu d'un enfant qui peut chanter dans le ventre de sa mère. Sans doute, c'est un miracle. Répondit l'époux en regardant le ventre de sa femme.

Reading Walker
Above artwork is by the author's son Nawaf Al-Bukhari... See more!
© 1980-2017 by Nawaf Al Bukhari, Amman-JORDAN and Dubai-UAE

-Il faut appeler la sage-femme pour lui demander si elle connaissait d'un autre cas où l'enfant chant à partir du quatrième mois dans le ventre de sa mère. Proposa la femme enceinte.

-Ce n'est pas nécessaire de consulter la sage-femme. Sans doute c'est un miracle, pas plus. Personne n'avait raconté un tel événement dans l'histoire de notre communauté. Nous devons attendre jusqu'à l'accouchement pour savoir la vérité. Il est possible que la source du chant ne soit pas l'enfant mais une autre chose qui restera à jamais une énigme sans réponse. Dit le mari qui s'essayait prés de sa femme.

Le mari commençait ensuite à mettre son oreille sur le ventre de son épouse pour mieux comprendre la situation. Il se comportait avec nervosité et malaise. Puis il a mit la main sur le ventre quand l'enfant bougeait dans les entrailles de sa mère.

Les membres de la famille qui se rassemblaient devant la porte ne partaient pas jusqu'à la sortie de quelqu’un de la chambre pour leur dire de mots sur le phénomène miraculeux et merveilleux. Ils attendaient pour longtemps, mais personne ne sortait de la chambre de l'enfant chanteur jusqu'à l'éclosion de l'aurore et le proche lever du soleil. A ce moment-là, la porte tout à coup s'ouvrit et la femme enceinte en sortait pour aller aux toilettes.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

La voix mélodieuse de l'enfant chanteur continuait à être entendue dans le couloir, et puis dans les toilettes. Les membres de la famille, adultes aussi bien que enfants, se regardaient en étonnement et perplexité. Ils ne croyaient pas que la source du chant enfantin était en effet le ventre de la femme aînée de la famille. Ensuite quelques-uns s'en allaient à leurs chambres et des autres restaient où ils étaient pour savoir plus à propos du chanteur et pour témoigner de nouveaux développements.

Tous les habitants de notre quartier se mirent à parler longuement concernant le phénomène de l'enfant qui chantait dans le ventre de sa mère. La curiosité de savoir la vérité a encouragé des gens à approcher de la maison du chanteur. Ils prêtaient les oreilles attentivement pour écouter au chant qui venait du ventre de la mère. Bien entendu, personne n'acceptait de croire que la voix venait de la profondeur de la femme aînée. Ils voulaient entrer dans la maison pour vérifier et mieux connaître le phénomène.

Le neuf mois de la grossesse de la femme aînée se sont venus à leur fin. La femme enceinte, au matin d'un jour pluvieux et froid de l'hiver, se sentait les douleurs de contraction et de peine dans le ventre. C'était le jour de la naissance de l'enfant chanteur. Le sage femme de notre quartier était précipitamment appelé pour se rendre à la maison de l'enceinte. Tout le monde dans le foyer de la femme aînée s'apprêtait à entendre la nouvelle de l'accouchement de la mère.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Il était raconté qu'il était difficile pour le nouveau né de sortir des entrailles de sa mère. Il fallait au minimum trois heures ou même plus pour la sage-femme de recevoir le bébé dans ses mains. Il était un garçon merveilleux et ça rendait le père fier et heureux. Quoi qu'il en soit, comme il était attendu, le nouveau né sortait du ventre de la mère en chantant. Il chantait les mêmes chansons qu'il avait chantées quand il n'était pas encore né, des chansons folkloriques de temps ancien.

Le garçon ne s'arrêtait de chanter que du temps d'allaitement et de sommeil qui était d'une courte durée. Sinon, tout le temps, il ne cessait pas de chanter. La nouvelle de la naissance de l'enfant merveilleux se répandait dans une façon rapide dans notre quartier. Chacun avait envie de lancer un coup d'oeil sur le bébé. Des enfants ainsi que des adultes se hâtaient aux alentours de la maison du bébé pour écouter à son chant.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

La nouvelle de la naissance de l'enfant se répandait rapidement aux autres quartiers de notre communauté. Des délégations ont été envoyées pour rendre visite chez les parents de l'enfant chanteur. Le nombre de visiteurs s'augmentait de jour après jour et l'enfant merveilleux continuait à chanter. Les parents de l'enfant se mirent à partir des premiers jours de la naissance de leur fils à s'inquiéter à propos de son avenir.

Avec le passage du temps, l'enfant grandissait et était devenu le centre d'attraction de la famille et la petite étoile brillante dans le ciel de notre petit monde. A l'âge de trois ans l'enfant a commencé une nouvelle phase dans sa vie. Au lieu de chanter des chansons anciennes et folkloriques il se mit à chanter des chansons populaires qui étaient adorées par les habitants du quartier. Partout, personne dans le quartier n'acceptait pas à croire à l'histoire de l'enfant chanteur. Malgré leur témoignage de ce phénomène quotidiennement et malgré le chant actuel de l'infant, ils restaient sceptiques concernant l'enfant. Néanmoins, l'enfant continuait à chanter sans cesse.

A l'âge de quatre ans il a commencé à composer les mots de ses chansons lui-même. Et dans cette phase de sa vie, le moment décisif et tournant avait lieu. Il se mit à composer des chansons courtes sur la vie quotidienne des habitants du quartier. En écoutant à ce que l'enfant venait de chanter, j'ai été totalement surpris de découvrir que les chansons de l'enfant signalaient une nouvelle phase dans sa vie.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Je m'intéressais in finement à la vie de ce petit garçon. A cette époque-là, j'ai déjà fini la cinquième année de ma vie et commençais la sixième. Souvent j'étais accepté par les membres de la famille de l'enfant chanteur quand je me suis rendu chez lui surtout au soir ou dans l'après midi. J'ai développé de rapport spécial et amical avec lui. Nous nous entendions très bien.

Maintes fois il m'a invité à sa chambre où il me chantait toutes les chansons récentes qu'il avait composées. J'étais fortement fasciné par les nouvelles chansons, par leurs mots et par leur mélodie. Après chaque visite chez le chanteur je me posais plusieurs questions. "Comment ce garçon connais-il ces histoires sur la vie privée des habitants de notre quartier?" "Est-ce qu'il y a quelqu'un qui lui donne les informations nécessaires?" "Comment peut-on savoir si ces histoires sont vraies ou imaginaires?" "Que sera la réaction des gens dont le secret de l'histoire de leur vie privée est révélé par le petit garçon?"

Une fois dans l'après midi, je suis allé chez mon ami. Sa mère m'accueillait chaleureusement mais elle m'a informé que son fils, chanteur, n'était pas là dans sa chambre.

-Vraiment, je ne sais pas où il se trouve à l'heure actuelle. De temps à l'autre et surtout dans l'après midi mon enfant disparaît tout soudain sans aucun avertissement, pas un seul mot de sa part où il s'en allait. Heureusement, mon enfant revient après l'absence d'une courte durée du temps. Il ne nous informe pas où il était allé. Il reste en silence avant de reprendre le chant. Quelquefois, après son retour à la maison il se mit à chanter de nouvelles chansons. Vraiment, je ne comprends pas comment un enfant de son âge peut agir comme il le fait et s'occuper des activités qui me semblent des phénomènes inexplicables. Dit la mère dans un ton de délaissement et d'impuissance.

-C'est vrai, il y a un élément de mystère dans la vie quotidienne de ton fils. Dans mon cas je n'avais pas eu la tendance de me poser toujours de telles questions sur le mystère de ton enfant. Je l'accompagne comme un ami et je l'admire parce qu'il possède des talents à chanter dans une façon fascinante. Probablement, y a-t-il des autres enfants qui chantent comme lui dans des autres communautés au delà de notre petit monde. Répondis-je.

-Sans doute, il y en a des autres que lui, sans doute. Mon fils ne peut pas être le cas unique. Mais c'est la première fois dans notre communauté qu'un tel phénomène soit survenu. A ma connaissance, notre histoire ne raconte pas qu'un enfant a commencé à chanter dans un âge précoce et qu'il chantait sur la vie privée des habitants du quartier. Réitéra la mère du chanteur.

-Maintenant, la chose importante est de savoir où s'en allait ton fils sans te prévenir. Où avait-il disparu comme un fantôme? Demandai-je.

-Fantôme! C’est une idée bizarre. Comment peut-il être un fantôme? C'est radicule et absolument incroyable. Dit la mère dans un ton d'irritation et de colère.

Tandis que moi et la mère parlions et discutions la disparition de l'enfant merveilleux, nous avons entendu l'enfant chanter. Je me dis que le petit garçon devait être dans sa chambre à ce temps-là. La mère se montrait sa joie et sa satisfaction à cause du chant de son enfant.

Avec elle je suis allé vers la chambre. A l'intérieur, l'enfant prodige était assis sur le plancher de la chambre. Quand nous avons entré, le petit se comportait comme si rien ne s'était passé chez lui. Au contraire, il s'occupait de chanter, mais dans une voix basse. Nous étions vraiment surpris d'entendre des nouvelles chansons, toutes étaient sur la vie privée des gens qui habitaient à cette époque-là dans le quartier.

En nous trouvant dans cette situation embarrassante nous nous retirions de la chambre, en préférant de ne pas gêner l'enfant. Quand nous étions dans le couloir l'enfant tout à coup s'arrêtait de chanter et au lieu de ça il a poussé de cris pas d'angoisse mais de joie et de bonheur. La mère pensait que son fils l'avait appelée. Elle me laissait où j’étais dans le couloir et elle était allée à la chambre de son fils. Elle a ouvert la porte et elle était ahurie de voir son fils dans son lit ne faisant que de pousser des cris. Je décidais de lui joindre dans la chambre. Le moment où il m'a vu il s'esquissait un sourire de satisfaction et de bonheur. Car il avait un rendez-vous avec moi pour sortir de la maison pour la première fois. Ce rendez-vous était fixé depuis quelques jours dans une de mes visites. Il avait besoin de moi pour faire la promenade dans le quartier pendant qu'il chantait. Tandis que nous étions encore dans la chambre la mère s'adressait les paroles à son fils.

-Où étais tu allé depuis peu de temps? Je t’ai cherché partout dans la maison. Il était impossible de te trouver. Dis-moi, mon fils. Pourquoi as-tu disparu dans une façon abrupte? J'ai remarqué au cours des dernières semaines ton absence soudaine dans la maison. Tu disparais pour quelque temps puis tu te présentes quelque part. Pour moi, c'est une énigme, un mystère et je t'exige de me donner des explications convaincantes à propos de ta disparition inexplicable. Dit la mère à son fils alors que je me tenais en silence en regardant les deux.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

No Coming Back
Above artwork is by the author's son Nawaf Al-Bukhari... See more!
© 1980-2017 by Nawaf Al Bukhari, Amman-JORDAN and Dubai-UAE

-Mère je restais chez nous, je n'avais pas sorti de la maison. Aujourd'hui sera le premier jour dans lequel je sorte en compagnie de mon ami, Amin. En effet, peut-être me cachais-je quelque part ici, chez nous. Il n'y a pas aucune faute dans mon comportement. N'oublie pas que je ne suis pas un enfant ordinaire. Je suis le chanteur du quartier et j'ai mes moyens par lesquels j'apprends les mots de mes nouvelles chansons. Dit l'enfant merveilleux à sa mère.

-Je ne veux pas que tu sois en retard pour ton rendez-vous avec Amin, le fils de notre voisin. Nous allons reprendre cette discussion plus tard. Répondit la mère en essayant de réduire l'intensité de son agacement et de sa nervosité.

-Je n'ai plus de temps pour cette discussion maintenant. Je dois reprendre chanter immédiatement. Je dois chanter sinon ça sera la fin pour moi. Je suis venu à ce monde pour chanter la vérité et rien que la vérité. Sollicitait l'enfant prodige de sa mère.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

C'était un jour orageux de l'hiver. Dans l'après midi, des éclats s'éclataient et des tonnerres se retentissaient. Des averses tombaient sur la terre en abondance. Peu de gens marchaient sans s'arrêter et sans se parler dans les rues étroites boueuses et les ruelles inondées de l'eau de la pluie. La plupart des magasins du quartier étaient encore ouvertes mais fréquentés par très peu de clients.

Les garçons de mon âge ont totalement disparu de la grand-place, de la source et du ruisseau qui était devenu une petite rivière. Le peu d'entre eux qui préféraient de rester au dehors de leurs foyers cherchaient de l'abri aux coins cachés et protégées de la place ou des rues. Il n'était pas attendu que la pluie et le vent allaient se calmer. Dans notre petit monde les averses continuent à frapper partout et sans merci pour quelques jours. Moi et l'enfant prodige sortions de la maison. La mère nous regardait pour tout le temps, jusqu'à notre disparition de sa vue.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Mon ami se mit à chanter dès notre sortie de son foyer. La chanson qu'il a choisi à chanter racontait l'histoire du chef des hommes sages de notre quartier qui se comportait comme s'il était l'autorité suprême. Ce chef des sages était de l'âge de cinquante cinq ans. Il était marié à trois femmes et avait de ses épouses vingt enfants dont quinze étaient des filles. Le chef était respecté et vénéré par tout le monde. Il était riche et résidait dans une grande maison qui ressemblait à un château. De son père qui était mort dans des circonstances bizarres, il a hérité une grande fortune.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

L'enfant chanteur racontait la vraie histoire de l'homme sage dans sa chanson. Tandis qu'il chantait quelques gens marchaient sans fatigue avec nous pour écouter de près au chant mélodieux de l'enfant prodige. Par le moyen de la chanson tous les habitants de notre quartier venaient de savoir des nouvelles informations sur l'histoire honteuse et déshonorante de leur chef, qui prétendait d'être le plus sage homme du quartier.

En bref, il y avait une autre histoire de la vie privée scandaleuse de cet homme. D'abord et avant tout il était impliqué dans l'affaire de la mort soudain de son père qui s'est décédé depuis douze ans. Le chef de notre quartier, selon l'histoire racontée par le chanteur, avait empoisonné son père afin d'hériter la grande fortune de la famille. Ensuite, par certains moyens diaboliques, mystérieux et malicieux, le chef des hommes sages avait exclu trois soeurs et le seul frère de l'héritage. Par conséquent, les exclus étaient obligés de vivre avec leur frère, l'usurpateur, exactement comme des esclaves et des serviteurs.

De plus, ce chef des hommes sages avait l'habitude de battre les trois femmes surtout la femme aînée sauvagement et très fréquemment. Personne dans la maison n'avait le courage pour interférer pour sauver la femme battue. Au temps de cette histoire cette femme, la blonde, avait la main droite et la jambe gauche cassées et les deux étaient plâtrées par le boucher de notre quartier. Le mari sauvage, le chef des hommes sages, a dit au boucher que sa femme avait la main et la jambe cassées par tomber de l'escalier.

Cet homme sage avait trois concubines de toutes races et de toutes couleurs. Un nombre inconnu des enfants étaient engendrés par l'homme sage de ses concubines. Pas une seule fille, de n'importe quel âge n'était pas permise de sortir de la maison qui était en réalité une grande prison pour les femmes et les filles. Bien que le chef de notre quartier fût épelé le chef des hommes sages, actuellement il n'avait jamais montré la sagesse. A vrai dire, cet homme était illettré, il n'avait pas su lire ni écrire. Il n'avait pas dans son enfance fréquentée l'école de la mosquée même pour peu de mois.

Pink Parade
Above artwork is by the author's son Nawaf Al-Bukhari... See more!
© 1980-2017 by Nawaf Al Bukhari, Amman-JORDAN and Dubai-UAE

Moi et le chanteur, nous avions fait la tour du quartier. Dans chaque rue et ruelle, il chantait la chanson sur le chef des hommes sages. Des femmes et des enfants regardaient derrière les rideaux des fenêtres le chanteur racontant l'histoire de leur chef. Personne n'osait sortir de la maison pour demander de l'enfant prodige de s'arrêter le chant. Personne n'essayait de sortir. On avait l'impression que l'enfant prodige était en effet miraculeux et peut-être sacré.

C'était comme ça que chaque jour cet enfant faisait la tour quotidienne du quartier en chantant des histoires sur les hommes sages et méchants. Chaque histoire a ôté le masque derrière laquelle se cachaient le mal et la méchanceté. Chaque jour l'enfant chanteur racontait des nouvelles histoires sur la vie privée scandaleuse des hommes qui prétendaient d'être le symbole de la bonté et la source de l'honnêteté. Chaque jour plus des gens simples du quartier poursuivaient la source de chant. Chaque jour de plus en plus des femmes et des filles regardaient avec intérêt le chanteur derrière les rideaux des fenêtres de leurs maisons. Le petit prodige était devenu le centre d'attraction de la vie dans le quartier.

Cependant, le plus important développement dans la vie des habitants était la disparition graduelle des hommes dont les histoires de leur vie privée étaient racontées par l'enfant chanteur. On a dit que de tels hommes préféraient de rester tout le temps chez eux plutôt que sortir et faire face les citoyens ordinaires qui venaient de savoir la réalité à propos de la vie privée de ces hommes.

On a raconté aussi que certains de ces hommes méchants, dont la vie scandaleuse était racontée par le petit chanteur, s'étaient finalement suicidés seulement après quelques jours de la révélation des secrets de leur histoire. Des autres hommes méchants dont la vie scandaleuse était révéler avaient tout soudain déménagé du quartier et s'en étaient allés pour habiter des quartiers loin de notre communauté. Des autres mauvais hommes décidaient de s'incarcérer chez eux pour toute leur vie.

Avec le passage du temps, tous les hommes qui prétendaient d'être sage ont totalement disparu et notre quartier se mit à être un endroit où personne n'avait peur de la méchanceté et du despotisme de certains hommes méchants. Le petit chanteur continuait à chanter ses chansons. Quelquefois, certaines chansons étaient répétées plusieurs fois dans une semaine.

Un jour je suis allé chez le petit chanteur qui ne cessait pas de chanter. Il était le matin et tous les membres de la famille s'endormaient à l'exception du petit garçon prodige et sa mère. Sans aucune difficulté j'étais enfin dans la chambre du petit.

-Bonjour, mon ami. Est-ce que je peux rester avec toi quelque temps avant de sortir pour la tour quotidienne? Demandai-je à mon ami qui s'était à ce temps-là assis sur son lit en essayant de répéter les mots d'une nouvelle chanson.

-Je suis prêt à sortir à n'importe quel temps. J'ai déjà eu mon petit déjeuner et ma tasse du thé. Egalement, j'ai aujourd'hui une nouvelle chanson. Répondit l'enfant prodige.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Suffering with Hope
Above artwork is by the author's son Nawaf Al-Bukhari... See more!
© 1980-2017 by Nawaf Al Bukhari, Amman-JORDAN and Dubai-UAE

-Une nouvelle chanson!! Sans doute elle est une chanson de haute qualité. Elle sera admirée par tous les gens simples et ordinaires. Dis-je.

-Amin, j'ai le sentiment que cette chanson sera la dernière. Il n'y aura pas une autre. Tout le monde se souviendra de mes chansons qui deviendront une partie intégrante du patrimoine culturel de notre communauté. Rétorqua le chanteur.

-Mon ami, ne soit pas tellement pessimiste. Tu continueras à chanter et tout le monde t'écoutera. Dis-je alors que l'enfant prodige se préparait à sortir avec moi.

-Ce n'est pas un problème de pessimisme. C'est un sentiment et rien d'autre. Je dis que ma nouvelle chanson sera la dernière. Tous les bons gens, les braves, les honnêtes, les honorables, les humbles et les modestes viendront pour m'écouter...... pour la dernière fois. Me dit mon ami solennellement.

-Tu te comportes dans une façon que je ne comprends pas. Pourquoi tu te condamnas à mort. Tu es un enfant prodige et mystérieux. Tu n'es pas encore de six ans. Bien que petit tu as déjà reformé la vie dans la communauté. A cause de tes chansons la vie de chaque un maintenant n'est pas cachée derrière un masque. Tout le monde suit le chemin droit. Expliquai-je à mon ami qui était dans une condition de réflexions.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

-Je te répète que ce jour est le dernier de ma vie. Tu verras, tu verras. Je ne te dis pas des mensonges. Réitéra le chanteur.

Je n'avais pas cru ce que mes oreilles venaient d'entendre. L'histoire de l'homme ne raconte pas d'un seul cas dans lequel quelqu'un prévoit son destin et le jour de sa mort... à l'exception des cas de suicide. La possibilité du suicide de l'enfant merveilleux m'avait tellement inquiété que je contemple l'option d'informer la mère sur l'état mental de son fils. Plus probable était la menace venant de la part des hommes méchants de la communauté. Bien que peu d'entre eux se être suicidés, la majorité était encore en vie dans où dehors le quartier. Ceux-ci peuvent être une source de menace à la vie du petit chanteur.

Mais comment sera-t-il possible que la fin de la vie du petit ait été fixée pour aujourd'hui? Avant les événements dramatiques nous dépasseraient, j'aurais dû alerter la famille. J'avais l'intention de proposer à la famille d'interdire leur fils de sortir de sa chambre. Toutefois, il n'était pas possible d'annuler le rendez-vous avec le chanteur. La tour du quartier était inévitable. A vrai dire, mon ami m'attendait patiemment pour sortir de la chambre et il était en confusion de me trouver absorbé et préoccupé dans un réfléchissement total.

En face de cette pression de la part du chanteur de sortir je ne pouvais pas aller à la mère et lui parler de l'état mental troublant de son fils. Enfin, nous sortions de la maison. L'enfant prodige marche ait tandis qu'il chantait la nouvelle chanson. Il se dirigeait vers la grand-place. Beaucoup de gens se dirigeaient aussi vers le même endroit, les gens simples, les gens honnêtes et les gens modestes. En voyant ce qui se passait devant moi, j'étais surpris de témoigner l'arrivée de ces gens sans aucun arrangement précèdent. Est-ce que c'était une puissance invisible qui avait arrangé ce rassemblement? Le petit chanteur, qui ne cessait pas de chanter, se mit debout sur un rocher qui se trouvait dans la place. Les gens simples modestes et humbles s'avançaient peu à peu vers le petit chanteur. Ils voulaient entendre mieux la chanson.

-Il me semble que c'est la dernière chanson de cet enfant miraculeux. Dit un homme simple à son ami en lui chuchotant les mots aux oreilles.

-C'est mon sentiment aussi. C'est la dernière chanson. Répondit l'autre homme.

-Qui t'a-t-il informé que la chanson sera la dernière? Demanda le troisième homme.

-Personne ne m'a informé. C'est seulement un sentiment. Dit le deuxième homme.

-C'est très étrange. C'est la même chose avec moi. C'est un sentiment. Probablement ce jour sera-t-il le dernier de sa vie. Répliqua le premier homme.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

-J'avais un rêve hier. J'ai vu trois hommes qui avaient le visage du diable étranglant le petit prodige. C'est seulement un rêve. Dit le troisième homme.

La chanson que l'enfant prodige continuait à répéter n'était pas longue. Dans cette chanson, l'enfant n'avait pas raconté des histoires comme il le faisait au passé. Il a seulement averti les citoyens de notre quartier contre les tentations du diable. Il disait que personne ne devait être tenté de se comporter comme les hommes méchants qu'il a combattus jusqu'à la fin. Il disait que le quartier aurait dû être toujours gouverné sur la base de la justice et que personne ne doit tenter de réduire les autres en esclavage. Il disait aussi que tous les êtres humains, hommes et femmes, sont égaux dans tous les domaines de la vie humaine.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

L'enfant merveilleux continuait à chanter tandis qu'il se retirait de la grand-place. Il voulait se rendre chez lui. Il était encore le matin et les gens qui écoutaient la chanson de l'enfant se dispersaient, chacun à son travail. A la porte de la maison de l'enfant prodige je lui dis "au revoir". Il m'a dit "adieu".

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Je restais debout devant la maison de l'enfant, mon petit ami. J'avais le sentiment qu'un événement dramatique aurait lieu. Je me cachais quelque part en attendant l'inattendu à se présenter sur la scène. Après presque une heure d'attente difficile et énervante, un vieillard, de plus de cent ans d'âge, pourtant une robe rouge et s'esquissant un sourire diabolique sur le visage, sortait de la porte de la maison. Je n'avais jamais vu cet homme au sein du foyer de la famille de l'enfant prodige. Quand le vieillard était au dehors de la porte je remarquais qu'il portait un grand sac noir sur le dos. Quand cet homme commençait à s'éloigner, j'ai constaté qu'il se plongeait graduellement dans la terre jusqu'à sa disparition.

Ombres - 10 of 15 "Le chanteur" - Top Menu / Bottom Menu

Après mon témoignage de la sortie du vieillard de la maison et sa disparition au fond de la terre, l'enfant merveilleux s'est arrêté à se présenter comme toujours dans le quartier et surtout dans la grand-place. J'ai commencé à chercher mon ami, le chanteur, partout dans le quartier. Malheureusement, je ne l'avais pas pu trouver. Il avait disparu à jamais. J'étais sûr que les hommes méchants ont sorti de leur cachette et l'avaient tué.

Malgré la disparition tragique de l'enfant chanteur, la voix de mon ami et ses chansons pouvaient être entendues par tout le monde. Cependant, il me semblait que la source du chant ne fût plus le petit. Car la voix qui châtiait les hommes méchants n'était que la voix venant de la conscience des individus pris de remords.

Go to Chapter

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15

of

Ombres

Go to the home page of the author Najati Al-Bukhari

© 1980-2017 by Najati Al Bukhari, Mont de Marsan, France

To home page